Pour suivre la lutte des FRALIB

Publié le par UL CGT LE HAVRE

Pour suivre la lutte des FRALIB contre UNILEVER, pour que la marque Elephant reste en Provence, pour que la production ne soit pas délocalisée,

 

Pour signer la pétition "Pour le maintien de l'emploi industriel et de l'activité à FRALIB Gémenos"

 

visitez le site cgt.fralibvivra 

 

"L’éléphant en question n’est évidemment pas le gros pachyderme peuplant certaines savanes africaines et quelques régions d’Asie. Non, dans le Var, il existe une autre sorte d’éléphant : la marque de thé que l’on trouve aisément en supermarché. Les sachets Elephant sont vendus exclusivement sur le territoire français, et fabriqués également uniquement dans l’Hexagone. Notamment à Gémenos, dans l’usine Fralib.

 

Mais tout comme certaines espèces du mammifère géant, cet Elephant là est menacé. Le groupe Unilever, qui possède la marque, ainsi que Lipton, autre thé manufacturé à Gémenos, a décidé de délocaliser la production en Belgique et en Pologne. Un véritable plan social pour les 182 emplois concernés, qui disposeront, selon la formule consacrée, d’« offres de reclassement », ou de « dispositif d'accompagnement à la recherche d’emploi ». Il ne faut pas se leurrer, ce plan social devrait mettre une écrasante majorité des 182 salariés au chômage. Sauf si…

Sauf si la lutte aujourd’hui engagée porte ses fruits. Et c’est peut-être bien le cas : « Nous sommes optimistes, lance Jhonny Groutsche, délégué du personnel, également syndiqué à la CGT. Nous voulons maintenir nos emplois à Gémenos, et ce pourrait être possible si nous conservons la marque Elephant. » Le rachat de l’entreprise par ses salariés ? C’est possible, Darty l’a fait. « Mais aujourd’hui, nous n’en sommes pas là. Nous présentons ce projet alternatif aux institutions, qui nous aident », précise Gérard Affagard, délégué syndical CGC. (...)"

 

Composition-final--800x800-.jpg


Publié dans Luttes

Commenter cet article